La naissance de Château Le Bon Pasteur à Pomerol

Selon les étymologistes, le mot « Pomerol » signifierait « fruits à pépins » dans l’Antiquité, puis « verger » à l’époque gallo-romaine. Les premiers à cultiver la vigne furent les Romains, puis les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, lesquels établirent la Commanderie de Pomerol. Plus tard, les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle trouvèrent à Pomerol l’hospitalité mais aussi ses vins réconfortants et généreux. L’appellation d’origine contrôlée « Pomerol » est née du décret du 8 décembre 1936, signé par le Président de la République Albert Lebrun et le ministre de l’agriculture Georges Monnet.

A la frontière des terroirs d’exception de Pomerol et de Saint-Emilion, au lieu-dit « Maillet », le château Le Bon Pasteur, complanté essentiellement en merlot, est né dans les années 1920 de la volonté des grands-parents maternels de Michel Rolland, Joseph et Hermine Dupuy. Le nom de la propriété fût choisi le dimanche suivant Pâques, lequel est – référence biblique – le dimanche du Bon Pasteur.

Fermer

Château Le Bon Pasteur et Michel Rolland

L’histoire de Bon Pasteur est ensuite étroitement mêlée à celle de Michel Rolland qui en est l’âme depuis 40 ans. Michel Rolland naît en 1947, à la lisière de l’appellation Pomerol. Il passe toute son enfance et son adolescence sur la propriété familiale, Le Bon Pasteur à Pomerol-Maillet, baignant dans la nature. C’est peut-être ce qui explique son amour pour la terre en général et la vigne en particulier.

Après des études techniques (lycée agricole, école de viticulture), il entre à la faculté d’oenologie de Bordeaux. C’est là – en 1968 – qu’il rencontre Dany, qui deviendra sa femme. Dès lors, ils ne se quitteront plus et suivront tout leur parcours professionnel ensemble.

En 1973, le couple s’associe aux propriétaires d’un laboratoire d’analyses à Libourne et c’est là que tout commence. A l’époque, les oenologues étaient plus des hommes d’officine que des hommes de terrain ! L’oenologie moderne balbutiait… Michel Rolland sillonne la région en visitant les propriétés.

Lorsque son père Serge Rolland décède en 1979, il reprend, au côté de sa mère, la gestion de la propriété familiale et mène de front, pendant quelques années, la propriété et le laboratoire.

C’est précisément dans cette propriété familiale qu’il a développé les recettes et les techniques qui ont fait son succès : recherche de la meilleure maturité, vendanges vertes, préparation du vignoble, sélections parcellaires, tri des raisins avant et après éraflage, vinification intégrale, utilisation du pigeage, cuves de petite contenance (15 à 70 hectolitres), toutes équipées d’un système de régulation thermique depuis 1987. Une innovation dans l’appellation.

Des procédures adoptées dans le vignoble jusqu’à la mise en bouteille, tout a été pensé pour respecter la riche complexité des différentes parcelles de Bon Pasteur.

Puis, en 1985, le destin frappe à sa porte : il est sollicité, par des propriétaires en Californie, pour aller étudier avec eux les moyens d’optimiser le potentiel des vins de la région. Sa curiosité naturelle et son envie d’élargir ses connaissances décideront de la suite…

C’est le début d’une vie de consultant qui l’emmènera sur quatre continents, dans plus de cent cinquante propriétés et une douzaine de pays. Un parcours jalonné de rencontres extraordinaires, sous des cultures, des latitudes et des climats différents. Une aventure professionnelle et humaine exceptionnelle !

Bien sûr, Dany est sur place pour assurer la gestion du laboratoire et des propriétés.
Grâce au savoir-faire des œnologues de renom, Dany et Michel Rolland, Château Le Bon Pasteur devient une pépite de Pomerol, un cru d’excellence salué unanimement par les critiques du monde entier.

Fermer

Le Groupe Goldin

En Juin 2013, le groupe Goldin rachète la propriété. Dirigé par Monsieur Sutong Pan, celui-ci a souhaité conserver l’équipe en place et laisser l’expertise technique à Dany et Michel Rolland.

Transition

La vie est faite de rencontres. « Consultant pour Monsieur Pan dans sa petite propriété de Napa Valley, SLOAN ESTATE, nous avons pris le temps de nous connaître. Monsieur Pan, je l’ai vite compris, est un passionné de vin, grand collectionneur et homme d’affaire qui sait parfaitement ce qu’il veut. Nous nous sommes entendus sur l’essentiel. S’il est depuis le propriétaire de Château Le Bon Pasteur, je reste aux commandes avec une équipe, et nous sommes bien décidés tous deux à améliorer tous les secteurs, et à faire une propriété d’exception ».

Michel Rolland

Depuis 2013, pour poursuivre la quête de l’excellence, de nombreux travaux ont été réalisés dans le vignoble, l’investissement humain et technique est assuré par le groupe Goldin. Dans les chais, nous sélectionnons des raisins avec une exigence sans compromis. Le millésime 2013 a donné la naissance à un second vin L’Étoile de Bon Pasteur. Un projet de rénovation du domaine en cours d’élaboration offrira au Château Le Bon Pasteur les moyens de poursuivre ses ambitions :

« La vision du groupe est claire, la qualité avant tout, élaborer des vins racé dans la lignée des plus grands Pomerol. »

Pour plus d’information sur le groupe Goldin

Fermer

Avez-vous l'âge légal pour acheter ou consommer de l'alcool dans votre pays de résidence?

En entrant sur ce site, vous acceptez d'être soumis à ces termes et conditions d'utilisation.